mercredi 9 mars 2016

Ex-taulard, chômeur, mais surtout acteur!

C’est une jolie surprise du cinéma français en ce début d’année 2016 : Dieumerci !


Devant et derrière la caméra, Lucien Jean-Baptiste raconte comment un Antillais (prénommé Dieumerci) sortant de prison réalise son rêve : devenir comédien. Prêt à tout, il tape à la porte du cours le plus huppé de la capitale. Un brin décalé parmi ses condisciples branchés, il forme tandem avec son exact contraire, un jeune bourgeois dilettante (l’excellent Baptiste Lecaplain). Choc des cultures : Pour présenter leur examen d’entrée, les deux apprentis comédiens doivent préparer une scène de… Roméo et Juliette ! Le couple improbable va devoir apprendre à se connaître, et révéler ses blessures profondes, pour en triompher.
Déjà remarqué pour La première étoile (l’histoire de ses premiers sports d’hiver), Lucien Jean-Baptiste sait conjuguer la profondeur du propos et une légèreté qui laisse le spectateur entre rires et larmes, pris par l’humanité de personnages comiques autant qu’émouvants. S’y ajoutent de beaux personnages secondaires, comme Jean-François Balmer, Michel Jonasz, l’épatante Delphine Théodore en secrétaire stressée ou Firmine Richard en mère courage. Ce cocktail de rires et de frissons ne s’oublie pas de sitôt : c’est qu’il se nourrit de la vie de son auteur.
« J’ai mis ma propre vie dans ce film, explique le pétulant Lucien Jean-Baptiste, qui est aussi la voix française de Will Smith. Jusqu’à mes 30 ans, j’ai travaillé dans la pub. Un malheur immense est arrivé dans ma vie. J’ai sombré. Au fond du trou, j’ai décidé de réaliser un rêve de gosse : devenir comédien. Je me suis inscrit au cours Florent. C’est la vie qui m’a appris qu’il faut toujours faire ce qu’on aime. Nos plaisirs sont nos puissances. »


Daniel MORVAN.
Sur les écrans le 9 mars 2016.